Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 19:54
La Russie avertit : elle abattra tout avion non identifié

La Russie avertit : elle abattra tout avion non identifié

Le ministère russe de la Défense a annoncé jeudi le 6 octobre 2016 qu’il abattrait tous les objets volants non identifiés en Syrie à des fins défensives et c’est suite aux informations selon lesquelles Washington réfléchissait à provoquer des frappes contre l'armée syrienne. Soulignant que les systèmes antiaériens S-300 et S-400 n'auraient pas le temps de déterminer son appartenance, informe-t-on.

Le général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense, a averti «ceux qui prétendent qu'il existe des avions invisibles vont au devant de graves déconvenues». Il a affirmé en outre que les systèmes russes S-300 et S-400 récemment fournis à la Syrie ne posaient aucune menace. Toute frappe aérienne ou tir de missile contre les territoires contrôlés par le gouvernement syrien posera une menace évidente aux militaires russes, a précisé M. Konachenkov.
«Aujourd'hui, la plupart des officiers du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie travaillent au sol, livre de l'aide humanitaire, mènent des pourparlers avec les gouverneurs des localités et des unités armées dans de nombreuses provinces syriennes», dit-il. Grâce aux efforts des soldats russes, 732 localités et des centaines de milliers de Syriens ont pu retrouver une vie normale. Peu avant Moscou a confirmé la mise en place des systèmes S-300 en Syrie pour éviter des frappes comme la frappe de la coalition internationale dirigée par les États-Unis contre Deir-ez-Zor.

Ainsi, l'armée syrienne est dotée de systèmes antiaériens efficaces et la portée de tir des systèmes russes pourra prendre au dépourvu tout objet volant non identifié, révèle-t-on. La Russie a par ailleurs annoncé le 5 du mois courant qu’elle a envoyé deux corvettes dotées de missiles de croisière censées renforcer le dispositif naval russe en Méditerranée en prévision défensive et à cause de montée de tensions entre Moscou et Washington sur le règlement de la crise syrienne.
Le ministère de la Défense a déjà mis au point un plan B en cas de rupture avec Washington. Les corvettes Serpoukhov et Zeleny Dol transportant des missiles de croisière Kalibr ont quitté leur port d’attache, Sébastopol, en Crimée, indique l’agence russe. Le seul porte-avions russe, l’Amiral Kouznetsov, est par ailleurs en route et devrait arriver courant octobre dans la zone de conflit.
Cet impressionnant renforcement militaire notamment avec ses S-300 et ses S-400, la Russie s’assure une défense aérienne de ses deux points d’ancrage en Syrie, le port de Tartous et Hmeimim, dans la province de Lattaquié, où l’aviation russe dispose de dizaines de bombardiers, d’avions d’attaque au sol et d’hélicoptères. Moscou qui s’attend aussi à une rupture avec Washington, a prévu d’augmenter ses troupes en Syrie et de prendre des décisions militaires et politiques complexes, a-t-on informé.

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 01:09
L’Algérie est un grand producteur d’olives et d’huile d’olive, mais ses exportations en ces produits sont encore faibles, notre pays qui cherche à accroître les surfaces de la culture d’olivier avait ambitionné de porter à 500 000 hectares en 2014 sachant que le secteur dispose d’une superficie de l’ordre de 300 000 ha avec plus de 32 millions d’oliviers répartis sur 100 000 exploitations oléicoles.

La campagne de 2009/2010 avait enregistré une bonne production de 56 201 tonnes et cela a permis à Algérie d’occuper la 5e place au niveau méditerranéen après l’Espagne, l’Italie, la Grèce et la Tunisie. Alors que nos voisins tuni-siens et marocains sont devenus en si peu de temps des concurrents potentiels sur le marché international. Ils arrivent à placer sur le marché mondial environ 70 % de leurs productions nationales, en dépit des problèmes de coûts de production élevés qu’ils encourent.. c’est près de 500 000 tonnes d’huiles dont 10% d’huile d’olive sont annuellement consommées par les Algériens, les « huiles d'olive vierges» sont obtenues à partir du fruit de l'olivier uniquement par des procédés mécaniques ou d'autres procédés physiques dans des conditions (thermiques) qui n'entraînent pas d'altérations de l'huile et n'ayant subi aucun traitement autre que le lavage, la décantation, la centrifugation ou la filtration, à l'exclusion des huiles obtenues par solvant ou par des mélanges avec des huiles d'autre nature. Ce sont des purs jus de fruits et plus le taux d'acidité de l'huile est bas, meilleure est la qualité. On les classe par ordre de qualité décroissante en « huile d'olive vierge extra » (absence de défaut organoleptique, présence de fruité, et acidité inférieure à 0,8 % exprimée en acide oléique), « huile d'olive vierge » (intensité maximale des défauts organoleptique 3,5 sur 10, présence de fruité, acidité maximale 2 %), « huile d'olive vierge courante » (intensité maximale des défauts organoleptique 6 sur10 et acidité maximale 3,3. En 2007, La production mondiale d'huile d'olive s'est élevée à 2,72 millions de tonnes, La France importe plus de 95 % de sa consommation, environ 90 000 tonnes, principalement d'Espagne, d'Italie et de Grèce. Elle réexporte cependant une part de ses introductions vers la Belgique, les États-Unis, l'Allemagne, où la consommation a très fortement augmenté ces dernières années. Les exportations d'huiles d'olives françaises sont mineures. Soit l’Espagne 1 179 100 tonnes pour un taux de 43,3 % l’Italie 550 000 T 20,2 % la Grèce 367 000 T 13,5 % le Maroc 280 000 T 10,6 % la Turquie 180 000 T 6,6 % la Tunisie 120 000 T 4,4 % la Syrie 60 000 T 2,2 % l’Algérie 45 000 T 1,7 % le Portugal 29 000 T 1,1 % la Jordanie 27 977 T 1,0 % l’Argentine 10 000 T T 0,37 % la Libye 6 800 T 0,25 % le Liban 5 300 T 0,19 % la Croatie 4 500 T 0,17 % et la France 4 000 T 0,15 % . Concernant les olives, les exportations algériennes étaient nulles en 1997 et n’ont atteint que 14 000 dollars en 2002. Pour l’olive d’olive vierge, elles ont été de 5 000 dollars seulement. Le Canada et la France étaient les pays les plus choisis pour l’exportation. De ce fait les rendements et les coûts de production sont faibles comparativement aux concurrents et d’après les indications du ministère de l’Agriculture et du Développement rural le dernier bilan de la campagne oléicole de l’année 2009-2010 la production du produit était de 3,16 millions de quintaux d’olives dont 44% pour l’olive de table et 56% pour la production de l’huile. Certains agriculteurs et fabricants d’huile ignorent quelques normes de qualité pour l’entretien de l’olivier et le conditionnement de l’huile d’olive. Certains procèdent au stockage de l’huile dans des sacs en plastique pour une durée de plusieurs mois alors qu’ils devraient utiliser des sacs aérés pour une période de stockage de 48 heures après la cueillette, indiquent des spécialistes dans le secteur. Dans ce contexte il faut savoir que la culture de l’olivier occupe dans le monde 8,6 millions d’hectares et seuls quatre premiers pays qui sont notamment l’Espagne, l’Italie, la Grèce et la Turquie représentent 80% de la production mondiale d’olives et l’Algérie sur une surface cultivée de 178 000 ha et un rendement de 16,9 quintaux à l’hectare occupe une bonne place dans le monde. L’entreprise ifri olive spécialisée dans la production d’huile d’olive qui est resté une simple huilerie traditionnelle depuis 1922 et implantée dans la vallée de la Soummam, celle-ci fut reprise par la famille pour développer la production et surtout se lancer dans l’exportation vers l’hexagone. En effet l’entreprise avait réussi son pari dans l’industrialisation en exportant vers l’Afrique, la Chine, le Liban et le canada tout en évitant la contre façon qui sévit sur le marché national. or, la plantation des oliviers dans les zones en pente peuvent contribuer dans la réduction des contraintes d’érosion et des pertes du sol ainsi de nouvelles techniques sont actuellement mises en œuvre afin de permettre la valorisation énergétique de l’olivier et surtout pour aboutir à un développement favorable de la filière oléicole en Algérie, indique-t-on. Le Conseil oléicole international COI a révélé que l’Algérien ne consomme que qu’un litre d’huile d’olive par an ; cela est considéré selon des connaisseurs comme très peu en moyenne par rapport aux autres races. Certaines sociétés montrent des exemples pour le développement de cette filière à l’exemple de l’entreprise Khodja située dans la Kabylie qui arrive à produire chaque année prés de 100 000 litres d’huile et 500 tonnes d’olives de table. Renaissance de la filière à l’Est La filière a vu des milliers d’agriculteurs se lancer dans la plantation d’oliviers, faisant que la superficie consacrée à l’olivier est passée de 165 000 hectares en 2000 à plus de 300 000 ha actuellement. Les olives tunisiennes, rentrées par voie terrestre, sont venues, d’une part, combler un déficit et faire fonctionner, des huileries en souffrance . Selon les informations des services de la DSA de la région de Souk Ahras, Prés de 170 000 plants d’olivier en été mis en terre sur une surface totale de 660 hectares à la faveur de la campagne de plantation saison 2011-2012. 4 000 hectares ont été à ce jour plantés d’oliviers sur un total de 10 000 hectares représentant l’objectif retenu dans le programme quinquennal 2010/2014 pour cette wilaya. La récolte d’olives pour la campagne de cueillette 2012-2013 avait avoisiné les 40 000 quintaux, affichant ainsi un bon rendement dans la production, informe-t-on. Malgré les efforts des agriculteurs. L’oléiculture a connu une baisse de plus de 35 % en Algérie pour la campagne 2011-2012, soit une production de 3,92 millions de quintaux, a-t-on appris des chiffres publiés par le ministère de l’agriculture et du développement rural. Le ministère indique que les wilayas de Tizi-Ouzou, de Béjaïa, Mascara et Relizane réalisent 50% de la production nationale d’olives à l’huile et de table. Sur les 1 541 communes que compte l’Algérie, 1 336 font de l’oléiculture dont 120 au Sud, 351 dans les Hauts-Plateaux et 418 en zones de montagne et 447 dans les plaines et littoral, ajoute-t-on.

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 01:03
palais de l'elysee

Crainte d’attentat ciblant l’Elysée, une voiture retrouvée à Paris

Les autorités françaises ont pris la décision de renforcer la sécurité autour du palais de l'Elysée, d'après une note interne de la préfecture de police de Paris citée par les médias locaux. Or, les dernières nouvelles font savoir qu’en France les services de renseignements français craignent aujourd’hui une attaque terroriste kamikaze visant le palais présidentiel, informe-t-on.

Selon des sources officielles, depuis le 27 septembre 2016 la compagnie de garde de l'Elysée a augmenté le nombre de policiers en patrouille aux abords du palais et le nombre de policiers de la compagnie d'intervention postés sur les trottoirs entourant le palais sont armés de pistolets mitrailleurs. Les dirigeants français savent parfaitement que les Champs-Elysées font partie des points très sensibles de la capitale trop prisés par une intense foule de gens à longueur de la journée, de jour comme de nuit, et l’endroit favoris pour des actions terroristes. Un quatrième véhicule de patrouille sera ajouté pour renforcer toute la sécurité autour de l’Elysée afin d’éviter la moindre faille dangereuse, souligne-t-on. Dans le même chapitre, il est à indiquer qu’un individu de race blanche a été arrêté le 1er octobre à Paris suspecté d’être un complice avec un groupe de femmes djihadistes soupçonnées de préparer une action terroriste. Trois jeunes femmes âgées de 39, 23 et 19 ans ont été arrêtées à Boussy-Saint-Antoine (Essonne) après la découverte il y a une semaine à Paris, d'une voiture contenant des bonbonnes de gaz prêtes à être explosées. D’après le procureur de Paris, ce groupe projetait un attentat à la gare de Lyon. Une première suspecte, Ornella G., 29 ans, a été mise en examen par des juges antiterroristes et placée en détention provisoire dans l'enquête sur l'attentat avorté à la voiture piégée dans la capitale française, a annoncé le parquet de Paris, indique-t-on. Cette mère de trois enfants a été arrêtée hier dans le sud de la France avec son compagnon et ses empreintes ont été retrouvées dans la voiture abandonnée remplie de bonbonnes de gaz près de Notre-Dame de Paris. Les trois femmes interpellées jeudi soir dans l'Essonne préparaient vraisemblablement de nouvelles actions imminentes», a déclaré le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. L'une des trois femmes interpellées a également été blessée par les policiers, qui ont ouvert le feu pour riposter. Cette femme, radicalisée et connue des services de renseignement, est une des filles du propriétaire de la voiture qui contenait les bonbonnes de gaz, a révélé le ministre de l’Intérieur.

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 00:30
irak

L’armée libère la province de Salah Eddin, dernier fief de Daech

Les forces irakiennes ont libéré la ville de Zauiya, le dernier fief du groupe terroriste Etat islamique dans la province irakienne de Salah Eddin (nord), a annoncé samedi le 24 du mois courant un responsable à la chaîne de télévision irakienne Al Sumaria.

« Nous félicitons le peuple irakien à l'occasion de la victoire sur les terroristes de Daech et la libération du dernier fief des terroristes dans la province de Salah Eddin», a indiqué Ahmed Al-Jaburi, gouverneur de la province, cité par la chaîne. Devant cet état de fait, le gouverneur a appelé à aider les personnes déplacées à rentrer dans leurs foyers en promettant d'œuvrer pour renforcer la sécurité et combattre l'idéologie radicale dans la province. Des djihadistes-kamikazes ont attaqué samedi un poste de contrôle à l'entrée de Tikrit, chef-lieu de la province de Salah Eddin.
Au moins 13 militaires ont été tués et des dizaines d'autres blessés. Pour l'instant, aucun groupe terroriste n'a revendiqué l'attentat, mais des attaques pareilles avaient été perpétrées en Irak par Daech, selon Jean-Yves Le Drian. «La chute du prétendu Etat islamique est désormais une question de temps». La France a envoyé des pièces d'artillerie à l'armée de l'Irak en vue de reconquérir la ville de Mossoul, contrôlée depuis 2014 par le groupe Etat islamique (EI), le ministre a ajouté que le porte-avions Charles-de-Gaulle s'apprête également à effectuer sa troisième mission contre Daech depuis janvier 2015.

Cette mission aura pour objet d'intensifier les frappes de la coalition internationale contre le groupe terroriste en Irak et en Syrie. 12 chasseurs-bombardiers français sont déjà stationnés, depuis la fin 2014, en Jordanie et aux Emirats arabes unis. Après une série d'échecs, Daech se concentre désormais autour de Mossoul en Irak et Raqqa en Syrie. «La chute du prétendu Etat islamique est désormais une question de temps», a déclaré M. Le Drian. l'armée irakienne avait libéré de l'emprise de Daech la région d’Al-Dulab, dans la province occidentale d’Al-Anbar et hissé le drapeau irakien sur les bâtiments municipaux.
La grande opération de libération de la province d'Al-Anbar des terroristes de Daech a commencé l'été dernier. En décembre 2015, l’armée irakienne a libéré Ramadi, centre administratif de la province. Actuellement, les troupes gouvernementales sécurisent les zones libérées de la province, a-t-on informé encore.

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 21:40
iran

L’Iran construit sa deuxieme centrale avec l’aide de la Russie

L’Iran vient de lancer la construction d’une nouvelle centrale nucléaire qui sera la deuxième centrale nucléaire réalisée en coopération avec Moscou. Les constructeurs iraniens ont débuté leurs travaux avec l'aide des ingénieurs russes.

Ce projet sera réalisé en conformité avec l'accord nucléaire de 2015 (l’accord limite les stocks de produits susceptibles d'être utilisés pour fabriquer des armes atomiques), conclu entre Téhéran et les grandes puissances mondiales, rapportent les médias officiels iraniens. En effet, la télévision publique iranienne a diffusé des photos, qui présentent des responsables iraniens et russes à la cérémonie de lancement de la construction de la deuxième unité énergétique de la centrale nucléaire Bouchehr-2. La deuxième unité sera construite entre 2016 et 2024, tandis que la troisième de 2018 à 2026.
La centrale nucléaire Bouchehr-2 sera construite en conformité avec le nouveau standard de sécurité 3+ tout en utilisant de nouveaux réacteurs à eau pressurisée (REP). En novembre 2014, la Russie et l'Iran ont signé des accords pour la construction de la deuxième et de la troisième unité énergétique de la centrale nucléaires Bushehr-2. La capacité totale prévue des deux unités devrait atteindre 2.100 mégawatts. L'Iran exploite déjà un premier réacteur nucléaire d’une puissance de 1.000 mégawatts construit par la Russie à Bouchehr, ville côtière du Golfe, a-t-on informé.
En 2010, la Russie a construit la première unité de la centrale nucléaire de Bouchehr. En 2012, l'unité a commencé à fonctionner à 100% de sa capacité. la Russie modernise les réacteurs de la centrale bulgare de Kozlodouy et perfectionne les systèmes de la centrale de Metsamor en Arménie. Aujourd'hui, la Russie est un leader mondial par le nombre d'unités nucléaires qu’elle construit à l'étranger. À l'heure actuelle, le consortium public russe Rosatom est chargé de construire 34 centrales nucléaires à l'étranger, indique l’agence russe.

Téhéran accuse trois pays
Téhéran soupçonne trois pays d’avoir favorisé la fuite d’une partie importante des données concernant son programme nucléaire, a annoncé l’Organisation de l’énergie atomique d’Iran (OEAI). Aucune information n’a été donnée sur les pays concernés dans cette affaire. Le compromis négocié pendant dix-huit mois par l'Iran avec le groupe dit P5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) prévoit d'encadrer et de surveiller les activités nucléaires iraniennes en échange d'une levée progressive des sanctions imposées à Téhéran.
L'Iran affirme pour sa part respecter strictement les limites d'uranium faiblement enrichi et d'eau lourde fixées par l'accord sur son programme nucléaire conclu avec les grandes puissances. L’Iran menait des recherches dans le domaine des réactions thermonucléaires depuis plus de 30 ans. Un institut de physique des plasmas et de réactions thermonucléaires a été fondé en Iran en 1974. Ses chercheurs ont enregistré d'importants succès et leurs études ont été publiées par diverses éditions scientifiques mondiales. Massoud Ali Mohammadi, éliminé par des services secrets étrangers hostiles à l'Iran, en est un des représentants les plus brillants. Il a publié plus de 500 articles scientifiques dans des éditions internationales prestigieuses, révèle-t-on.

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 18:52
libye

Sarkozy et Cameron accusés d’être les responsables de l’assassinat de Kadhafi

Le rapport parlementaire britannique publié mercredi dernier révèle les graves erreurs commises dans le processus décisionnel qui a amené Londres à intervenir militairement en Libye avec la France en 2011.

La Commission des affaires étrangères a accusé l'ancien Premier ministre David Cameron d’avoir fait de graves erreurs. Le gouvernement n'a pas pu vérifier la menace réelle que le régime Kadhafi faisait peser sur les civils, il a pris au pied de la lettre, de manière sélective, certains éléments de la rhétorique de Mouammar Kadhafi, et il a échoué à identifier les factions islamistes radicales au sein de la rébellion.
Les parlementaires britanniques estiment que Nicolas Sarkozy a entraîné ses alliés dans une aventure hasardeuse pour ses intérêts personnels : la volonté d'obtenir de plus grandes parts de la production de pétrole libyen, accroître son influence sur le nord de l'Afrique, engranger des points électoraux à un an d'une présidentielle, fournir à l'armée française un moyen pour réaffirmer sa position dans le monde et répondre aux préoccupations de ses conseillers qui auraient craint les projets de Kadhafi de supplanter la France en Afrique francophone.

Nicolas Sarkozy a été choqué sur le plateau de l'émission politique de jeudi soir, lorsque David Pujadas l'a accusé d'avoir tué ou fait tuer le colonel Kadhafi, mort dans un bombardement en 2011. Le récent rapport de la Commission des affaires étrangères britanniques a pourtant pointé la responsabilité de la France et du Royaume-Uni dans cette affaire. Explications : «Regrettez-vous , d’être allé jusqu’à tuer, ou faire tuer, faire livrer, le colonel Kadhafi ?» Interrogé par David Pujadas dans L’émission politique sur l’opération menée contre Mouammar Kadhafi en 2011, l’ancien Président s’est indigné que l’on puisse le tenir responsable de la mort du dictateur libyen.
«Vous perdez votre raison Monsieur, vous m’accusez… Monsieur Pujadas, vous m’accusez d’avoir fait tuer Monsieur Kadhafi, ai-je compris cela ?» Déstabilisé comme rarement il l'a été, Nicolas Sarkozy a mis quelques secondes à trouver ses mots, évoquant tout d'abord le massacre des 8000 Bosniaques musulmans à Srebrenika au mois de juillet 1995 durant la guerre de Bosnie-Herzégovine.

«Et quand ce dictateur sanguinaire, ce fou de Kadhafi a dit ‘je vais faire couler des rivières de sang à Benghazi', un million d’habitants, les Nations unies ont donc donné un mandat à une vingtaine de pays, plus la Ligue arabe qui nous avait demandé d’intervenir pour que nous protégions Benghazi», a fait valoir l’ancien président, Nicolas Sarkozy qui a évoqué le moment où il est arrivé avec David Cameron dans les rues de la ville libyenne.

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 23:22

Marché du travail : des efforts accomplis sur le terrain pour beaucoup de jeunes

Le marché de l’emploi en Algérie a ces derniers mois connu une parfaite amélioration et un certain développement dans divers domaines du travail avec une nette croissance dans la création d’emplois par rapport aux dernières années écoulées. Or, après que ce dossier sensible fut passé à la loupe par le président de la République Abdelaziz Bouteflika, des engagements et des instructions ont été exécutés par certains ministères de l’Etat dans le but d’ouvrir toutes les portes portant sur ce créneau qui était totalement oublié par les anciens successeurs d’El Mouradia

Les dernières révélations qui ont été faites par Tayeb Louh l’ex-ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale font état d’une augmentation de l’ordre de 70 % depuis l’année 2010 à 2012.

Un nombre de 299 127 travailleurs dans divers secteurs à Annaba
Le taux du recrutement a connu une évaluation durant les premiers semestres de 2016 à Annaba de 19,3% pour l’emploi classique et de 23% pour le dispositif contrat de travail aidé CTA estimé à plus de 5 317 offres. Soit un nombre de 576 recrus possédant un niveau universitaire et 596 autres diplômés des instituts de formation professionnelle qui ont été comptabilisés à l’Anem d’Annaba.
Les derniers renseignements divulgués par la wilaya d’Annaba, il existe un nombre de 299 127 de travailleurs avec un taux de 46,9 % et 29 750 de chômeurs comptabilisés en 2014. Le nombre des bénéficiaires dans le cadre du DAIP a été de 4 390 pendant la même période. Alors que le nombre des projets réalisés et financés depuis 2010 jusqu’au 2014 au niveau d’Annaba sont estimés à 6 836 dossiers.
Le secteur du transport domine avec 1 831 projets en activité. Sur le plan des contrats obtenus entre CFI, CIP, CID; le montant dégagé est de l’ordre de 531 552 000 DA. De ce fait l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (Ansej) et la Caisse nationale d’assurance chômage Cnac ont comptabilisé 128 357 emplois directs en 2011 contre 75 936 emplois en 2010, soit 61 111 micro-entreprises furent créées à l’échelle nationale en 2011.

L’Ansej qui avait été créée en 1996 débuta ses activités plusieurs mois après et celle de Annaba qui trop prise par des milliers de jeunes chômeurs de la wilaya a octroyé 8004901047 DA comme fonds d’investissements pour la création de 3 047 micro- entreprises jusqu’au mois de mai 2011, a-t-on appris auprès de cet organisme. Soit 580 dossiers de demandeurs ont été enregistrés en 2010 pour s’accroître rapidement vers un nombre de 6 000 dossiers pour une période allant de janvier à mai 2011.
Or, l’agence en question a financé plusieurs types de projets à savoir, la production, l’agriculture, la pêche, la prestation de service et autres. Il faut savoir que le promoteur doit être chômeur ayant aussi une certaine qualification dans le domaine l’activité qu’il souhaite exercer afin de ne pas gaspiller l’argent prêté de l’Etat.

Des mécanismes mis par le gouvernement pour aider à l’emploi une population inactive avec un dispositif qui consiste à appuyer et à soutenir la création d’activités par les chômeurs, des gens qui ont perdu leur emploi. Il est financé en partie par un concours bancaire à taux bonifié et la bonification du taux d’intérêt est prise en charge par l’Etat. En plus des dispositifs Anem et Cnac, l’État a initié un autre programme dénommé Dispositif sur l’insertion professionnelle des jeunes (DAIP), lancé en 2008. Ce nouveau dispositif s’inscrit dans le cadre de la relance économique du pays, qui s’inscrit notamment dans la contribution de État pour les salaires allant jusqu’à 12 000 DA touchant la catégorie des diplômés.

Réduire avec tous les moyens le chômage
Tayeb Louh l’ex-ministre du Travail a souligné que dans le cadre du plan de développement 2010-2014, il est prévu la création de 3 millions d’emplois, 40 000 micro-entreprises à travers les dispositifs (Ansej, Cnac), et la mise à niveau et la modernisation de quelque 20 000 petites et moyennes entreprises (PME). L’État a consacré 286 milliards de dollars pour la création de 3 millions d’emplois et 380 milliards de dinars (4 milliards d’euros environ) pour la mise à niveau et la modernisation de quelque 20 000 petites et moyennes entreprises. Soit 500 000 emplois ont été créés en 2010.
Jusqu’au 30 septembre 2011, le marché de l’emploi dans la wilaya d’Annaba a généré 74 072 postes dont 15 299 postes permanents et 58 773 postes temporaires. Ces emplois ont été répartis dans plusieurs secteurs d’activités, soit souligne-t-on 8376 postes dans l’administration, 7 078 dans l’agriculture et la pêche, 1 851 dans le secteur de l’industrie, 10 594 dans les services et artisanat, 2 583 dans le transport et autres postes. Dans le cadre du dispositif d’aide à l’insertion, la DAS a enregistré 18 559 postes en 2011 parmi ce nombre il y’en a eu 7 998 universitaires et 8 636 cas de formation professionnelle pour une masse de salaire évaluée à 23 milliards de centimes, indiquent ces services.

Dans ce volet l’on souligne que l’Ansej d’Annaba est arrivée à dénombrer 7 139 dossiers déposés dont 3 938 ont été validés et 472 financés. De son côté la direction de la Cnac a enregistré 4 765 dossiers dont 1 905 validés et 728 financés pour note-on 1 443 postes d’emploie créés. L’Angem a traité 2 053 dossiers de demandeurs de travail dont 1 924 cas ont été validés. A ce thème il faut savoir que le plafond fixé par l’Etat des création d’emplois par la biais de l’Ansej et la Cnac est de 50 000 micro entreprises par an. Selon certains spécialistes il a été constaté un grand déficit dans la main-d’œuvre en bâtiment et les travaux publics, informe-t-on.
Certainement beaucoup de gens disent que le marché de l’emploi a été très fructueux ces deux dernières années. L’APC d’Annaba ont rendu permanent plusieurs vacataires, celle-ci emploie plus de 2 777 travailleurs permanents pour une masse salariale annuelle de plus de 457 millions de DA dont 152 millions de DA pour les ouvriers de la voirie. le nombre du personnel vacataire s’élève à plus de 1 000 agents qui nécessite plus de 85 millions de DA de salaires.

Travail en noir se généralise à Annaba
Devant les grandes perspectives du marché du travail, celui en noir aussi prend une sérieuse forme dans plusieurs secteurs surtout ceux du commerces. Or, beaucoup pointent un doigt accusateur sur les entreprises privées qui exploitent sans vergogne les jeunes énergies en ne les déclarant même pas à la sécurité sociale.
Ce qui est d’autant plus vrai que les instances chargées de la protection des droits des travailleurs (comme l’Inspection du travail) restent étrangement absentes dans un environnement où le travail au noir règne en maître devenant de nos jours un phénomène des plus normaux.
Le secteur le plus touché est celui du transport, de l’agriculture, du bâtiment et aussi du commerce. Poussés par la misère, tant de malheureux axent tous leurs efforts sur la recherche d’un travail rémunérateur pour subvenir à leurs besoins personnels et surtout venir en aide à leurs familles.
Et par complicité ou par ignorance, les employeurs utilisent souvent cette main-d’œuvre qu’ils exploitent sérieusement surtout des mineurs qui ignorent dans la majorité des cas les termes du code du travail mais avec l’absence de tout contrôle, un fait qui constitue tristement un encouragement d’une situation trop anarchique, révèle-t-on.

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 18:43
voyage

Un Américain rate son avion et perd son argent à Alger

Incroyable fait qui ne se passe que chez nous, provoquant encore une fois des critiques mal vues pour le secteur du transport et aussi celui du tourisme qui ne possède même pas une étoile.

En effet , les voyageurs en provenance de Annaba vers Alger à bord d’un appareil d’Air Algérie hier dans la soirée dans le vol de 23 heures se sont retrouvés contre leur volonté coincés sur la piste de la wilaya d’Oran pour embarquer de nouveau une heure plus tard vers l’aéroport international Houari-Boumedienne. De nombreux passagers qui devraient prendre une autre destination vers l’étranger notamment vers l’Europe et l’Amérique ont raté leurs vols et leurs billets d’avion à cause de ce détour imprévu, ont fait savoir certains ressortissants étrangers. L’exemple le plus frappant est celui d’un Américain répondant au nom de Samy Mabrouk originaire des Etats-Unis qui a avoué son grand calvaire durant son déplacement sur Air Algérie. Le malheureux s’est retrouvé bloqué à l’aéroport d’Alger et l’avion qu’il devrait prendre pour rentrer chez lui a décollé. Egaré et tourmenté, il s’est dirigé vers un hôtel de la ville pour passer la nuit en attendant d’acheter un autre billet d’avion via sa compagnie américaine, a-t-il indiqué avec un réel chagrin. Comment peut-on encourager les touristes étrangers à venir visiter notre pays si de tels cas font fuir volontairement les nombreux sinon les quelques ressortissants un peu curieux ?

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 00:29

La Suisse est une cible potentielle

DESEXPLOSIFS VOLES D'UNE CASERNE

Le porte-parole de l'armée suisse Daniel Reist a déclaré à l'agence suisse ATS que l’affaire qui vient d’être révélée à l’opinion publique hier concernant le vol des explosifs dans une caserne est un cas extrêmement rare. Il n'a pu préciser ni la nature des explosifs ni la quantité exacte qui a été volée.

«L'enquête vient de commencer et pour l'heure, aucune mise en garde à la population n'a été émise», a-t-il précisé. La caserne visée abrite l'école de recrues d'infanterie, selon les dernières statistiques, le nombre de demandes de permis d'armes à feu a augmenté de 17% l'année dernière par rapport à l'année précédente. Face à la menace terroriste, l'Union européenne souhaite renforcer le contrôle des armes en Europe. Quitte à soumettre les détenteurs d’armes à feu à des tests psychologiques ou médicaux.
Une initiative qui n’est pas du goût des Suisses. Le pays de Heidi, malgré sa neutralité et sa tranquillité apparente, n'est pas à l'abri d'un attentat, ni du recrutement effectué par les réseaux djihadistes (DAECH et Al-Qaïda). Rémi Baudoui, professeur à l'Université de Genève et spécialiste du terrorisme, répond à nos questions. La Suisse est-elle une cible potentielle pour le djihadisme ? La réponse est oui. Comme tous les autres pays européens. Dans la mesure où le terrorisme est une guerre asymétrique, et non pas une guerre entre Etats-nations, la position d'une Suisse indépendante et en dehors du plan mondial ne tient pas non plus ; donc en effet, la Suisse est menacée, comme tous les autres pays.

Le 10 décembre à Genève, 4 suspects avaient été recherchés par la police. Genève était en état d'alerte ; la conférence sur la paix en Syrie a dû être déplacée dans un lieu tenu secret, au lieu du Palais des nations. Deux Syriens seront finalement arrêtés le lendemain. Selon les Services de renseignements de la Confédération (SRC), le djihadisme recrute avant tout de jeunes hommes instables, sans orientation ni perspectives d'avenir ; toujours selon le SRC, de nombreux utilisateurs de réseaux sociaux sympathisent avec l'idéologie djihadiste. 200 internautes ont été identifiés comme diffusant à partir de la Suisse de la propagande du terrorisme.
La loi fédérale instituant des mesures visant le maintien de la sûreté intérieure, et la loi sur le renseignement autorisent les services de prendre les mesures préventives à l'égard de tout danger lié au terrorisme, et de prendre des dispositions sur les données personnelles. le général de division de l'armée de terre française Didier Tauzin a indiqué que «les services de renseignements suisses sont efficaces, autant que leurs homologues français, allemands ou britanniques ; ils sont simplement plus discrets que les autres, ce qui n'est pas une mauvaise chose», a-t-on informé.

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 23:02
Daech confirme la mort de son porte-parole en chef
Le groupe terroriste Daech a annoncé dernièrement la mort de son porte-parole, le Syrien Abou Mohammed Al-Adnani, tué par les Russes dans la province d'Alep (nord de la Syrie) ravagée par les combats. «Après un long voyage couronné de sacrifices, cheikh Abou Mohammed Al-Adnani a rejoint les martyrs et les héros ayant défendu l'islam et combattu les ennemis de Dieu», a indiqué Daech dans un message relayé par son agence de propagande Amaq.

Il est mort dans la province d'Alep en inspectant les opérations militaires. Dans les heures qui ont suivi sa mort, un responsable militaire américain avait indiqué que la coalition internationale antidjihadiste avait «mené une frappe aérienne à al-Bab (nord-est d'Alep, en Syrie visant un haut responsable de l'EI», sans autre précision. Le porte-parole du Pentagone Peter Cook a confirmé dans un communiqué que «les forces de la coalition ont mené aujourd'hui une frappe de précision près d'Al-Bab, Syrie, ciblant Abou Mohammed Al-Adnani, l'un des plus hauts dirigeants de l'EI». Le résultat de cette frappe est en cours d'évaluation. «Le retrait d'Al-Adnani du champ de bataille porterait un nouveau coup important à l'EI», a poursuivi M. Cook, qualifiant le djihadiste de principal architecte des opérations extérieures de l'EI et porte-parole en chef de l'EI». Selon lui, Al-Adnani a coordonné le mouvement des combattants de l'EI, encouragé directement les attaques par des loups solitaires sur des civils et des membres de l'armée, et activement recruté de nouveaux partisans. Abou Mohammed Al-Adnani s'est illustré en exhortant les partisans de l'EI à passer à l'action dans leur pays d'origine en utilisant n'importe quelle arme disponible contre les ressortissants des pays de la coalition. Cet appel aurait notamment inspiré des attentats en Europe. Al-Adnani était beaucoup plus qu'un porte-parole. Originaire d'Idleb, dans le nord-ouest syrien, selon une biographie de l'EI, il s'était engagé dans le djihadisme au début des années 2000, prêtant allégeance au redouté chef d'Al-Qaïda en Irak (précurseur de l'EI) Abou Moussab al-Zarqaoui. Ce chef djihadiste jordanien a été tué dans un raid américain en Irak en 2006. Al-Adnani est progressivement devenu un personnage important au sein du groupe extrémiste Daech au point que les services de renseignements occidentaux avaient tendance à le considérer comme le ministre des Attentats, chargé de motiver des djihadistes isolés et de superviser des campagnes de terreur en Occident. Dans un message audio diffusé en septembre 2014 par Al Furqan, le principal média de l'EI, il avait appelé à attaquer «les forces de police et de sécurité, les services de renseignements et leurs collaborateurs» en Occident. Le 29 juin 2014, il avait annoncé dans un enregistrement audio «le rétablissement du califat» par le groupe EI et la désignation de son chef Abou Bakr al-Baghdadi comme «calife». Ce «califat» devait être imposé sur les régions conquises en Syrie et en Irak. Il reste dans la mémoire collective djihadiste, comme celui qui a annoncé la restauration du califat. Début mai, le colonel américain Steve Warren, un porte-parole militaire de la coalition, indiquait que depuis début 2015, «plus de 40 cibles de haute valeur» de l'EI et d'Al-Qaïda en Irak et en Syrie avaient été tuées. En juillet, l'EI a annoncé la mort d'un de ses commandants influents, Omar al-Shishani dit «Omar le Tchétchène», près de Mossoul en Irak, informe-t-on.

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ecrivain-okifaouzi
  • Le blog de ecrivain-okifaouzi
  • : l'art pour l'art peut étre beau ; mais l'art pour le progrés est plus beau encore v.hugo
  • Contact

Recherche

Pages

Liens