Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 14:11
L’aviculture dans la wilaya d’Annaba ne cesse de connaître d’innombrables contraintes malgré les investissements dans la filière avicole, qui notamment accuse un déficit de plus de 50 % compte tenu de la demande.

Le poulet ou la viande blanche qui notamment était le produit alimentaire le plus accessible aux petites bourses a depuis le mois de ramadhan subi une flambée de prix jamais connu auparavant. Il est actuellement écoulé à 400 DA le kg soit le double du prix pratiqué il y’a quelques mois alors que celui de la dinde a atteint les 900 DA. La wilaya d’Annaba reste une région importatrice contrairement à d’autres wilayas limitrophes comme El Taref, Constantine, Guelma qui sont encore producteurs et principalement des fournisseurs de viandes blanches, a-t-on indiqué auprès de quelques petits éleveurs. Cette wilaya souffre du manque d’espaces d’exploitation et du manque d’éleveurs dans l’aviculture, selon les services des services agricoles DSA soulignent que les 62 exploitations d’élevage du poulet existantes dans les régions d’El Hadjar, Sidi Salem et Tréat situées à l’Est avaient produit en 2014 un nombre de 292 500 sujets, comparativement au dynamisme de la wilaya de Béjaïa qui est faut-il le dire placée parmi les trois régions du pays en matière de production de viande blanches et d’œufs. Sa production estimée à plus de 15 000 tonnes de viandes et 3 millions d’œufs par année est destinée aux abattoirs de nombreuses villes de l’Est notamment ceux des wilayas de Sétif, Bouira, Alger, Bordj Bou-Arréridj et M’Sila. L’association des aviculteurs de cette région affirment que dans les 1600 bâtiments d’élevage, seuls 74 poulaillers sont déclarés officiellement et la majorité qui reste dispose d’une grande capacité de production avicole estimée à 90 % dans la wilaya tout en répondant aux normes sanitaires. Concernant la wilaya d’Annaba et sur le plan de ses besoins en matière de poulet de chair, des estimations font état de 119 100 quintaux dont 38 592 quintaux seulement sont produits dans cette région, soit un déficit énorme enregistré en la matière couvert par des opérations d’importations auprès des éleveurs des autres wilayas, révèle-t-on. Pendant l’année 2013, l’Algérie avait importé 3 millions de tonnes de maïs et 900 tonnes de soja étant les principales matières premières des aliments de volaille pour une facture de 1,4 milliard de dollars, indique l’Office national de l’aliment de bétail. Afin d’obtenir une bonne production il est nécessaire de réduire au maximum le gaspillage des aliments, l’éleveur utilise 2,2 KG d’aliments pour produire un kg de poulet et le taux de mortalité des poulets se situe entre 20 % en Algérie contre 5 % dans les autres pays. Flambée des prix du poulet dans les marchés Cette flambée des prix du poulet est expliquée par certains aviculteurs et surtout par des commerçants qui imputent cette situation aux conditions climatiques caractérisées par la forte chaleur qui a sévi durant ces derniers mois de même que la hausse des aliments de base de l’élevage, indique-t-on. L’on souligne à ce sujet que le Comité national interprofessionnel avait informé le ministère de l’Agriculture sur les contraintes que rencontre la filière en question notamment faire une mise à niveau des équipements agricoles et l’encouragement d’une production suffisante du mais local. Pour leur part les nombreux éleveurs et importateurs évoquent une régularisation du marché qui est frappé par une grande anarchie. Devant cet état de fait le gouvernement a décidé d’exonérer les droits de Douanes et de la TVA à cause de la flambée des prix du maïs et du soja sur le marché international pour assurer un approvisionnement durable au profit des éleveurs. Un commerçant a évoqué la forte demande du consommateur surtout dans les périodes de fêtes de mariage : « C’est la période des mariages et le poulet est vraiment trop demandé pour ces fêtes ! donc c’est bien normale de faire un gain rapide », a-t-il déclaré. Bref l’Etat est appelé à mettre fin aux agissements des spéculateurs en appliquant des sanctions vraiment fermes contre ceux qui font grimper les prix de vente.

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 22:28
L’Iran appuie massivement les troupes syriennes
L'attaque contre l'ambassade de Russie à Damas, visée mardi par deux obus, est un attentat terroriste pour essayer de faire arrêter Moscou de poursuivre ses frappes aériennes contre le groupe Etat islamique en Syrie. a déclaré le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

Les manifestants ont brandis des photos du président russe Vladimir Poutine, des drapeaux et des banderoles de soutien à la Russie. Après la chute des obus, un groupe d'entre eux a scandé: « Par notre sang, par notre âme, nous vous défendrons Poutine, Assad et la Syrie ». il faut savoir que Sur les lignes de front, des groupes rebelles ont affirmé le 13 octobre 2015 avoir reçu des Etats-Unis des missiles antichars TOW qui leur permettent de repousser l'avancée des troupes du régime dans les provinces de Hama (centre) et Idleb (nord-ouest). La guerre en Syrie a laissé l'EI et la branche syrienne d'Al-Qaïda, le Front Al-Nosra, s’entretuent et combattent séparément le régime de Bachar al-Assad. Mais dans des enregistrements séparés, ils se sont déchaînés contre la Russie qui a décidé d'envoyer ses avions pour aider les troupes du régime. Un enregistrement diffusé sur les sites djihadistes , le porte parole de l’état islamique Abou Mohamed Al Adnani appelant tous les musulmans à lancer le djihad contre les Russes et les Américains. Le porte-parole de l'EI a affirmé que son groupe continue à devenir plus fort occupant la moitié de la Syrie et de vastes régions d'Irak alors que Moscou et Washington continuent d'avoir des positions opposées sur le conflit le président russe Vladimir Poutine a critiqué les Etats-Unis en dénonçant leur soutien en munitions à des groupes rebelles dans le nord syrien qui ont reçu des missiles TOW .Selon le ministère de la Défense à Moscou, l'aviation russe a bombardé 86 des cibles terroristes dans les provinces de Raqa (nord), Hama (centre), Idleb (nord-ouest), Lattaquié (ouest) et Alep (nord) ces dernières 24 heures, soit un record absolu depuis le début de son intervention. Un appui massif de l’Iran dans la bataille d’Alep Effectivement, les rebelles ont été affaiblis par les nombreuses frappes Russes qui notamment ont laissé le champ libre aux troupes syriennes pour conquérir. L'ancienne capitale économique syrienne avec l’aide massif de l’Iran Plusieurs milliers de soldats iraniens seraient prêts à appuyer l'offensive de l'armée syrienne pour reconquérir la ville aux mains des rebelles étant une coalition qui regroupe le Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda et ses alliés islamistes.Les frappes russes ont commencé le 30 septembre ayant permis d'affaiblir les positions insurgées. Ils ont notamment détruit la base appartenant à la division 13 des rebelles qui avaient reçu des armes américaines. En 11 jours, 64 sorties et 55 frappes ont été effectuées. Les frappes contre Daech menées par les États-Unis, la Grande Bretagne, la France et l’Arabie saoudite semblent de leur côté avoir beaucoup moins d'impact sur les capacités opérationnelles de l'organisation terroriste. A souligner que L'implication militaire de l'Iran aux côtés du régime syrien n'est pas nouvelle et aujourd'hui la mobilisation des troupes iraniennes semble plus massive. 5000 membres des forces al-Qods avaient ete déployés dans toute la Syrie, aussi bien à Alep que dans la défense des villages chiites du sud du pays. A noter que Yahia Nanaa, ex-président du Conseil du Gouvernorat d'Alep avait témoigné en Syrie : «Aujourd'hui, la ville est coupée en deux. Il n'y a plus aucun passage entre les zones tenues par les rebelles et celles encore tenues par le régime. Les zones libérées sont constamment bombardées. Les marchés, les écoles, les hôpitaux sont des cibles, Entre janvier et mai 2015, 791 barils sont tombés sur Alep, tuant 860 civils dont 24 enfants » disait-il.

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 23:52
Israél n’a pas hésité à utiliser les gros moyens en ordonnant une attaque aérienne sur la bande de Ghaza, l’attaque perpétrée hier a causé la mort à Une femme enceinte et sa fille de trois ans qui ont péri aux premières heures de dimanche dans un raid aérien israélien contre la bande de Ghaza, en riposte à des tirs de roquettes sur le sud de l'Etat hébreu.

C’est indique-t-on suite aux nombreux affrontements entre les forces de l’ordre et citoyens dans la ville sainte qui ont vite pris une autre tournure en s’étendant à la Cisjordanie et à la frontière entre Israël et la bande de Gaza que les rebeus poursuivent leur crime de guerre contre les civils palestiniens non armés. Quatre Israéliens et 23 Palestiniens ont été tués en douze jours de violences, provoquées en partie par le conflit entre Palestiniens et Israéliens sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem où Trente-sept manifestants palestiniens ont été blessés par balles dimanche en Cisjordanie, selon des sources médicales palestiniennes. Souligne-t-on . Après des tirs de roquettes sur Israël, Tsahal a annoncé qu'une frappe aérienne avait visé une installation du Hamas dans la bande de Ghaza. C'est au cours de cette attaque qu'une femme enceinte et sa fille de trois ans ont été tuées, ont déclaré les autorités de l'enclave côtière palestinienne. En Cisjordanie, sur une route menant à Jérusalem, la police israélienne a arrêté une voiture conduite par une femme qui est sortie du véhicule pour crier "Allah Ou Akbar" et a déclenché une charge explosive .ont précisé les forces de sécurité. Bilan : La femme souffre de brûlures sur 40% du corps, a précisé l'hôpital Hadassah de Jérusalem. Rafi Cohen, un responsable de la police israélienne, a évoqué la thèse d’une voiture piégée que la femme terroriste voulait faire exploser à Jérusalem. Or, Ce Lieu saint de l'islam et du judaïsme, le site est administré par les autorités religieuses jordaniennes. Les juifs, qui l'appellent Mont du Temple, peuvent s'y rendre mais ils n'ont pas le droit d'y prier .la colère palestinienne trouve son origine dans la crainte que les visites régulièrement organisées par des groupes juifs, des élus, sur l'esplanade des Mosquées dans la Vieille Ville de Jérusalem, finissent par remettre en cause le statut de l'endroit en question.C’est le début d'une troisième intifada sur toute la terre de Palestine a estimé Le chef du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh. En 2000, Ariel Sharon s'était rendu sur l'esplanade des Mosquées, suscitant la colère des Palestiniens qui avaient lancé la deuxième intifada après celle de 1987. Pendant cinq années d'affrontements, 3 000 Palestiniens et un millier d'Israéliens avaient été tués. Ce dimanche sanglant a été marqué par le drame provoqué par Un Arabe israélien âgé de 20 ans a foncé sur un groupe de juifs avec une voiture avant de les attaquer au couteau et d'en blesser quatre dans le nord d’Israël.

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 20:08

Les importateurs de la viande congelée se partagent le marché algérien

Selon toute évidence, les réseaux de la viande rouge ou congelée se sont implantés un peu partout dans la région est du pays et de nombreux boucheries et des supérettes en ville se sont spécialisées dans la vente de la viande rouge congelée.

Au début c’était un premier importateur qui avait démarré en premier lieu en tant que compagnie Mediex import-export en 1998 et après un constat sur le marché de la viande congelée, il avait lancé son réseau d’importation en ouvrant d’autres points de vente sur le marché local d’Annaba. Afin d’avoir plus d’amples informations sur l’origine de cette viande importée d’un continent lointain, nous avons pris attache avec le responsable de la première boucherie installée au centre- ville, un Algérien résidant en Australie qui nous a expliqué les étapes entreprises avec certains organismes du pays exportateur facilitent les démarches d’importations de la viande congelée. A la question de savoir si cette viande est hallal ou pas hallal ? Nous avons visionné une vidéo qui montre des musulmans dans les abattoirs en train d’égorger des moutons australiens suivant les règles de l’Islam. Et cela après obtention d’une attestation de hallal délivrée par le Haut- Conseil islamique australien au niveau des abattoirs étant « certificate for meat slanghtered by musulims » pour chaque tète de mouton ou vache égorgée. Apprend-on. Et avant l’étape d’exportation vers les pays musulmans qui notamment se fera sous une température de 135°C va permettre au produit de garder son état puis des contrôleurs du HCI vont procéder ensuite à mettre le cachet de viande hallal sur chaque morceau de viande coupée et sur toutes les caisses à expédier, nous a-t-il expliqué. L’Australie et le Canada des grands pays exportateurs vers 130 Etats dans le monde Dans ce chapitre il est à signaler que parmi les pays les plus exportateurs de viande rouge, il y’a le Canada et l’Australie qui sont considérés comme les plus grands pays exportateurs vers 130 Etats dans le monde. Trois certificats seront ajoute-t-on délivrés par le ministère de l’Agriculture pour chaque conteneur. A savoir le veto sanitaire, du microbiologique et le dernier pour l’analyse avant que la viande congelée n’arrive au niveau des ports d’Alger et Skikda où des vérifications sur le produit seront effectuées dont des tests aux laboratoires nationaux notamment d’Alger et de Constantine. L’Algérie a importé durant l’année 2014 une quantité de 284 560 tonnes de viande rouge dont 31 540 tonnes de viande congelée, a informé le ministère de l’Agriculture et du Développement. Certes notre pays possède des accords avec plusieurs pays de l’hexagone et l’importation se fait toujours à partir du Brésil, l’Argentine, la Nouvelle Zélande, l’Allemagne, l’Inde, le Canada et l’Australie. La viande la moins chère est celle importée de l’Inde Effectivement la viande importée de l’Inde est la moins chère et la moins appréciée par le consommateur algérien avec un prix fixé de 450 DA le kilo, elle revient à l’Etat moins coûteuse que la viande rouge importée des autres pays que nous avons déjà cités et elle doit d’abord répondre aux normes de l’organisation mondiale de la santé animale. Or, l’inde exporte également sa viande vers le Maroc, la Malaisie, l’Indonésie, le Yémen, la Jordanie, l’Egypte et l’Arabie Saoudite. L’Algérie importe sa viande des deux Etats à savoir Uttar Pradash au nord du pays et de Maharashtra à ouest où il existe une forte concentration de musulmans, informe-t-on. Les conteneurs de la viande importée renferment des thermographes sellés à l’intérieur pour enregistrer la température à conserver pendant toute l’étape du déplacement et une courte rupture d’électricité de 48 heures durant la commercialisation dans les boucheries entraine un risque pour le consommateur . Il ne faut pas que la température dépasse les 18 °C pendant son transport et les vendeurs par la suite qui souvent ignorent toutes les normes de la commercialisation de cette viande rouge ne disposant pas de thermomètre ni de congélateurs aux normes. Soit une dizaine seulement d’importateurs de viande indienne qui se concurrence un marché se chiffrant en milliards. D’après certains exportateurs l’Algérie avait importé en 2012 une quantité de 65 000 tonnes de viande congelée de l’inde pour 1 400 dollars la tonne en se positionnant dans la troisième place comme importateur de viande congelée indienne dans le monde après l’Egypte. Les importations de l’Algérie pendant 5 mois de l’année 2014 se sont chiffrées à 124 ,18 millions de dollars pour 34 037 tonnes de viandes rouge alors que les importations de La viande fraîche ont couté 71,72 millions de dollars pour une quantité de 16 595 tonnes. A indiqué le centre national des l’informatique et des statistiques Cnis. A noter que les prix pratiqués pour la viande rouge importée ont toujours grimpés durant les mois de ramadhan afin de saigner encore plus le pauvre consommateur. La SGP Proda qui avait mis des stocks de tonnes en prévision avait ainsi fournis au marché national des quantités importantes de viande bovine congelée, découpée et mise dans des barquettes où Ce produit sera commercialisé entre 400 et 600 DA/kg. A-t-on souligné.

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 17:52
TUNISIE

TUNISIE

ARRESTATIONS DE CELLULES DORMANTES

ARMEES ,47 TERRORISTES NEUTRALISES EN TUNISIE

Trois cellules de 11 personnes chargées de faire partir les jeunes en Libye, dont 7 membres takfiris et 4 trafiquants originaires de la ville de Bengerdane (gouvernorat de Médenine) ont été démantelées ces dernières 24 heures en Tunisie. A annoncé le ministère de l’intérieur Tunisien. Leur objectif était de rejoindre illégalement la branche de l’Etat islamique en Libye et l’opération a ete menée par les agents de la direction de lutte antiterroriste de la garde nationale, en coordination avec les unités de renseignements et de lutte antiterroriste des districts de la garde nationale de Médenine, Gabes et Tataouine . les mis en cause ont été transférées à l’unité nationale de recherches en crime terroristes de la garde nationale à l’Aouina qui a informé le procureur de la république à Tunis et mis en garde à vue tous les suspects. De ce point il est nécessaire de souligner que Le ministère de l’Intérieur Tunisien a annoncé le 28 juillet 2015 le démantèlement de deux cellules de Sejnane et de Menzel Bourguiba, à l’issue duquel 16 éléments terroristes ont été arrêtés, et un autre abattu, 05 dangereux terroristes appartenant à la même cellule ont été arrêtés dans la nuit du samedi. Dans un communiqué paru juste après le ministère de l’intérieur a indiqué que les cinq suspects ont été appréhendés par la brigade nationale de lutte contre le terrorisme d’el-Aouina, avec l’appui du district de la garde nationale de Bizerte qui s’est soldée par la saisie de Deux kalachnikovs et une quantité de munitions. A-t-il informé. Or, pour la seule journée du 27 juillet courant, ce ministère a affirmé qu’il y a eu une arrestation de 520 personnes dont 315 individus étaient recherchées, 31 personnes arrêtées pour agression, 2 personnes pour séquestration, 26 pour vol, 25 pour des crimes liés à la drogue et 121 personnes pour des délits divers. Selon le ministère, du 1er janvier au 24 juillet 2015, il y a eu 96.168 arrestations. Soit précise-t-on 118 repaires soupçonnés d’être des lieux de retranchement de terroristes ont fait l’objet de descentes, dans les gouvernorats de Ben Arous . Les services sécuritaires ont procédé dans la nuit du 27 au 28 juillet, après consultation du parquet, à des descentes dans 118 locaux, où s’abriteraient des éléments suspectés d’appartenance à des organisations terroristes, et ce à Ben Arous, Bizerte et Nabeul, où trois éléments ont été capturés dans chaque gouvernorat. Par ailleurs le même ministère de l’Intérieur dément dans un autre communiqué les informations parues dans certains médias faisant état de l’arrestation de 90 personnes appartenant à une organisation terroriste, au gouvernorat de Béjà mais il a confirmé Le démantèlement d’une cellule composée de 12 membres dont deux Contrebandiers, ayant fait allégeance à l’Etat de Daesh. Ce groupe arrêté par des agents d’investigation relevant du district de la garde nationale de Mehdia, s’apprêtait à franchir les frontières clandestinement pour rejoindre les foyers de tension via les circuits saharien , Tous Les suspects ont comparu devant le juge d’instruction chargé du terrorisme au tribunal de première instance de Tunis 1, avec les objets saisis notamment des documents et des drapeaux de l’Etat islamique . L’enquête se poursuit en coordination avec la Justice Tunisienne. Le ministre auprès du chef du gouvernement chargé des relations avec les institutions constitutionnelles et la société civile, Kamel Jendoubi, a déclaré le mardi 28 juillet 2015, que 157 associations soupçonnées d’avoir des liens avec des groupes terroristes et takfiristes ont été recensées en Tunisie .Par ailleurs, il a fait savoir que l’activité de 80 associations a été suspendue et que des avertissements ont été adressés à 83 autres et beaucoup d’associations avaient été dissoutes par décision judiciaire. Informe-t-on.

PAR OKI FAOUZI

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 23:10

SYRIE

LES DJIHADISTES DE L’EI FONT EXPLOSER L’ARC DE

TRIOMPHE DE PALMYRE EN RIPOSTE AUX FRAPPES RUSSES

Le groupe extrémiste Etat islamique (EI) qui s’est emparé depuis le début de l’année 2015 de la cité historique de la Syrie en détruisant la plupart des monuments ont réagi suite aux raids aériens russes qui commencent à donner des résultats. Les groupes liés à deach ont réduit en poussière le célèbre Arc de triomphe de Palmyre en Syrie qui était le dernier monument resté debout après les nombreux saccages perpétrés par les djihadistes combattants. Le chef des Antiquités en Syrie, Mamoun Abdelkarim a souligné qu’il est entrain de vivre une vraie catastrophe « Nous avons reçu des informations sur le terrain selon lesquelles l'Arc triomphe a été détruit hier le dimanche 4 octobre 2015 » A-t-il affirmé. Ajoutant «Depuis la capture de la cité par les djihadistes c'est un choc après l'autre » Avant ils ont rasé les célèbres tours funéraires de la cité, uniques au monde et maintenant c’est L'Arc de triomphe qui est vieux de 2.000 ans datant de l'empereur Septime Sevère 193 à 211 , situé à l'entrée de la célèbre rue à colonnades du site historique étant une icône de Palmyre qui a été réduit en poussière par les terroristes .

VIVE TENSION ENTRE LA TURQUIE ET LA RUSSIE

Deux incidents aériens à la frontière Syro-turque sont survenues au moment ou’ la Russie frappait de nouvelles positions du groupe Etat islamique et les rebelles en syrie qui ont vite provoqué un climat de tension et Au sixième jour de la campagne russe en Syrie, la turquie a annoncé que des F-16 turcs avaient intercepté samedi un chasseur de l'armée de l'air russe et l'avaient forcé à faire demi-tour. Deux chasseurs turcs avaient été harcelés semble-t-il dimanche lors d'une mission de patrouille par un MIG-29 non identifié à la hauteur de la frontière syrienne. L'Otan a qualifié d'inacceptables les violations de l'espace aérien turc par des avions de combat russes. « Les actions de la Russie en Syrie ne contribuent pas à la sécurité et à la stabilité de la région », a déclaré son secrétaire général, Jens Stoltenberg, qui a reçu le chef de la diplomatie turque Feridun Sinirlioglu à Bruxelles. Selon le ministère russe de la Défense, les frappes visent à désorganiser la chaîne de commandement et à endommager la logistique des terroristes. L'aviation russe a frappé à Rastane et Talbissé dans la province de Homs (centre), à Beit Mneineh et Jabal al-Qobbé dans la province de Lattaquié (ouest), et à Jisr al-Choughour dans celle d'Idleb (nord-ouest) et Jisr al-Choughour, sous le contrôle de l'Armée de la Conquête qui regroupe le Front Al-Nosra avec des groupes islamistes qui combattent le régime et l'EI. Le secrétaire à la Défense américain Ashton Carter a estimé que les frappes russes en Syrie relevaient d'une "stratégie perdante" appelant Moscou à affronter la menace posée par l'EI plutôt de que continuer ses frappes aériennes unilatérales contre l'opposition à Assad. Révèle-t-on.

PAR OKI FAOUZI

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 14:45
raids aériens russes

Les Soukhoi 24 M et 25 russes mènent des raids aériens contre les djihadistes

EN EFFET APRÈS PLUSIEURS MÛRES RÉFLEXIONS, LA RUSSIE A EXÉCUTÉ PLUSIEURS FRAPPES SUR LE SOL SYRIEN SUITE À LA DEMANDE DU PRÉSIDENT BACHAR AL-ASSAD QUI AVAIT DEMANDÉ À SON HOMOLOGUE RUSSE VLADIMIR POUTINE UNE AIDE MILITAIRE RUSSE.

Les forces aériennes russes ont été envoyées en Syrie à la suite d'une demande de l'État syrien par le biais d'une lettre de M. Assad dans le cadre de l'initiative du président Poutine pour lutter contre le terrorisme, indique un communiqué de la présidence syrienne. L'aviation russe a frappé une première fois le mercredi 30 septembre ses premiers bombardements en Syrie Vladimir Poutine estimant qu'il fallait prendre les terroristes de vitesse et les frapper avant qu'ils ne viennent chez nous. Le ministère russe de la Défense a confirmé que l'aviation russe avait procédé à des frappes de précision en Syrie, détruisant notamment des équipements militaires, des moyens de communication et des stocks d'armes et de munitions des groupes de l’état islamique. La télévision Syrienne a indiqué que l'aviation russe a frappé des positions terroristes situées dans trois provinces de Syrie, à Hama, Homs et Lattaquié, dans le nord-ouest et le centre du pays. Lundi à l'ONU, Poutine l'homme du Kremlin a appelé à la formation d'une large coalition antiterroriste contre l'EI tout en incluant Damas et Téhéran. Barack Obama, qui mène depuis un an une vaste campagne contre Deach, ainsi que le président français François Hollande ont rejeté cette idée et insistent sur la nécessité d'un nouveau dirigeant à Damas. Vladimir Poutine qui s’est imposé a reconnu un dialogue constructif et étonnamment ouvert avec Barack Obama lors de la première rencontre officielle lundi entre les deux hommes depuis deux ans. Or, Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a précisé qu'il y avait des indications selon lesquelles les frappes russes n'ont pas visé l'Etat islamique. « Il faudrait vérifier quels étaient les objectifs » des avions russes, a-t-il ajouté, lors d'une conférence de presse à New York. La Maison blanche a souligné que les frappes russes ne semblent pas avoir concerné des secteurs où se trouvent les djihadistes de l’EI. D’autres organisations rebelles, comme le Front al Nosra, émanation syrienne d’Al Qaïda, sont en lutte contre le régime de Bachar al Assad. Deuxième journée des frappes aériennes russes en Syrie La Russie a mené jeudi sa deuxième journée de raids aériens en Syrie en affirmant vouloir combattre le groupe Etat islamique (EI), tout en concentrant son action contre des groupes rebelles qui menacent son allié Bachar al-Assad. Plus de 50 avions notamment des Soukhoï 24M et 25 et hélicoptères ont été déployés dans l’espace aérien le Jeudi où les avions russes ont pris pour cible des bases de l'Armée de la conquête qui combat à la fois le régime Assad et l’EI, c’est une importante coalition regroupant le Front Al-Nosra branche syrienne d'Al-Qaïda, et des groupes islamistes d’Ahrar al-Cham, selon une source de sécurité syrienne. Les frappes russes ont été menées justement dans cette province d'Idleb ainsi que sur des positions de groupes armés, des bases et des dépôts d'armes dans la province de Hama au centre. Les bombardements russes en Syrie de mercredi ont visé des rebelles entraînés et financés par la CIA pour combattre le groupe Etat islamique, a affirmé le sénateur américain John McCain. « Je peux absolument confirmer que ces frappes visaient l'Armée syrienne libre ou des groupes qui ont été armés et entraînés par la CIA », a affirmé jeudi matin John McCain sur la chaîne de télévision CNN Selon Moscou, l'armée russe a détruit durant la nuit un quartier général des groupes terroristes et un stock de munitions dans la zone d'Idleb ainsi qu'un atelier de fabrication de voitures piégées au nord de Homs et un camp de combattants de Hama. Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a balayé les accusations du pentagone « Les rumeurs indiquant que les objectifs de ces frappes n'étaient pas l'EI ne sont en rien fondées », a-t-il dit. Les Occidentaux soupçonnent Moscou de vouloir voler au secours de l'armée d'Assad sous couvert de combattre le terrorisme. Tandis que Damas a applaudi l'intervention russe, qui a également reçu le soutien de l'Iran et de l'Irak, des pays qui ont récemment décidé de mieux collaborer dans le partage de renseignement avec la Russie contre l'EI. Des centaines de soldats iraniens sont arrivés en Syrie il y a dix jours avec leurs armes pour se joindre par Hezbollah libanais et récupérer les territoires perdus récemment par les troupes pro-Assad en particulier au profit de l'armée de la conquête, qui regroupe plusieurs composantes de l'insurrection syrienne, dont le Front al Nosra (affilié à Al Qaïda). Le Kremlin a expliqué que ses frappes avaient une portée plus large et qu'elles visaient plusieurs groupes. « Ces organisations figurant sur la liste des cibles sont bien connues et les objectifs sont choisis en coordination avec les forces armées de Syrie », a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Notons que l'Arabie saoudite qui est contre ses frappes a demandé à la Russie de cesser immédiatement ses frappes aériennes en Syrie.

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 22:02

Daech se développe, la France mène des frappes contre l’EI

DES MILITANTS QUI S’AUTOPROCLAMAIENT DE DAECH ONT LANCÉ DIMANCHE 27 SEPTEMBRE 2015 UNE VASTE OFFENSIVE CONTRE UNE DIZAINE DE BARRAGES DE POLICE DANS L'EST DE L'AFGHANISTAN, INDIQUENT LES AUTORITÉS DE CE PAYS.

Le gouverneur du district d'Achin,Haji Ghalib, a révélé que c’est la première fois que des militants de Daech lancent des attaques coordonnées contre la police dans la province de Nangarhar qui partage une large frontière avec le Pakistan, est l'une des provinces les plus instables d'Afghanistan ou’ Les rebelles talibans existent encore mais les militants de Daech leur disputent le terrain. A-t-on souligné. Les combattants qui se réclament de Daech sont souvent d'anciens talibans et les talibans qui gagnent du terrain, peinent face aux forces afghanes. Dans un rapport publié par l'ONU a souligné une progression de Daech qui inquiète l'administration américaine et Washington prévoit de retirer la totalité de ses 9 000 soldats d'Afghanistan d'ici à la fin de 2016. La branche égyptienne revendique un attentat Deux policiers égyptiens ont été tués la veille dans un attentat à la bombe sur une route du Sinaï revendiqué par la branche locale de Daech, a indiqué le ministère de l'Intérieur. Le ministère a précisé dans un communiqué que 16 policiers avaient été blessés quand la bombe posée au bord de la route a explosé au passage d'un convoi de la police dans le nord de la péninsule du Sinaï qui est le principal théâtre des attaques de combattants des djihadistes contre les forces de sécurité égyptiennes. En effet La branche locale de l'EI a revendiqué l'attentat sur Twitter, précisant que ses militants avaient fait exploser la bombe lorsque la police a essayé d'installer un barrage. Le nord du Sinaï est le bastion du groupe djihadiste autrefois appelé Ansar Beït al-Maqdess mais qui s'est rebaptisé pour marquer son allégeance au califat auto-proclamé par Daech sur une partie de l'Irak et de la Syrie. Depuis la destitution par l'armée du président islamiste élu Mohamed Morsi en juillet 2013, des centaines de policiers et de soldats égyptiens ont été tués dans des attaques djihadistes, selon les autorités égyptiennes. La France vient de mener ses premières frappes contre Daech en Syrie pour protéger sa sécurité nationale et après deux semaines de vols de reconnaissance au-dessus du territoire syrien. La France a frappé en Syrie a annoncé dimanche la présidence française dans un communiqué. «Nous l’avons fait sur la base de renseignements collectés au cours des opérations aériennes engagées depuis plus de deux semaines ». Cette frappe française avec six avions menée prés de Deir Ezzor contre l’état islamique a détruit un camp d'entraînement dans l'est du pays, La France est désormais engagée sur deux fronts contre l'EI : l'Irak, où elle a mené quelque 200 frappes depuis septembre 2014 dans le cadre de l'opération Chammal, et la Syrie, où elle précise agir en autonomie. La France avait lancé le 8 septembre des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie. Depuis un an, elle mène une campagne de bombardements sur l'Irak voisin opération Chamal, avec près de 215 frappes et 344 objectifs détruits selon l'état-major François Hollande a indiqué que Paris s'engageait en parallèle dans la recherche d'une solution politique au conflit en Syrie, ravagée depuis plus de quatre ans par une guerre atroce qui a fait plus de 240.000 morts.les frappes en Syrie ont pour objectif de prévenir des actes terroristes en Europe et se justifient par la légitime défense. Elles viseront, de façon ciblée, des centres de commandements, des camps d'entraînement et la logistique du groupe djihadiste EI. Depuis un an, et au 22 septembre, la coalition internationale menée par les Etats Unis a bombardé près de 7.000 fois (4.444 frappes sur l'Irak, et 2.558 sur la Syrie), selon les chiffres du commandement américain. Près de 80% de ces frappes ont été menées par l'aviation américaine. Jusqu'à présent, cette campagne aérienne de la coalition est loin d'avoir donné les résultats escomptés. Selon la présidence. Les premières frappes françaises en Syrie interviennent alors que le président François Hollande est à New York dimanche et que s'ouvre lundi la 70e Assemblée générale de l'ONU. Elles replacent opportunément la France dans le grand jeu diplomatique sur la Syrie qui s'annonce dans les couloirs des Nations unies. «D’autres frappes pourront avoir lieu dans les prochaines semaines si nécessaire, avec toujours le même objectif : identifier les cibles qui correspondent à des camps d’entraînement ou à des lieux où nous savons que le groupe terroriste Daech peut menacer la sécurité de notre pays ou mener des actions terroristes », a dit François Hollande. Son ministre de la défense Jean Yves Le Drian a souligné que la France viserait des centres de formation de combattants étrangers, y compris français, sur le sol syrien destinés à frapper en Europe et en France en particulier. Notons que la Russie a intensifié ces derniers temps le déploiement de matériel militaire en Syrie, dont des chasseurs et des hélicoptères d'attaque. Allié de Bachar al Assad, le Kremlin estime que le président syrien a un rôle indispensable dans le combat contre l'EI alors que les Occidentaux considèrent que le dirigeant syrien n'a pas sa place dans l'avenir du pays.

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 15:47

La plus grosse part de la production du marché revient à l’armée

C’EST TRÈS DIFFICILE DE RÉHABILITER LES ANCIENNES ENTREPRISES ALGÉRIENNES DISSOUTES DANS LES ANNÉES 1990 AFIN DE POUVOIR RÉPARER L’OUTIL NATIONAL ET LE PRÉPARER UNE FOIS POUR TOUTE À LA CONCURRENCE INTERNATIONALE QUI EST D’ORES ET DÉJÀ TRÈS AVANCÉE ET RUDE.

Certainement en Algérie, le secteur de l’industrie du textile souffre d’une faible production et d’un bon savoir-faire sachant que nos sociétés détiennent 10 % des parts du marché algérien de la confection estimé à 2 milliards de dollars. Le marché qui, d’après des économistes, représente environ 400 millions de mètres linéaires soit 2 milliards de dollars en termes de valeur tandis que l’essentiel des besoins de l’Algérie en matière de textiles est importé en devises à prix fort. Le gouvernement devrait songer à récupérer certains marchés détenus par des entreprises étrangères en Algérie pour en réduire la facture des importations et surtout donner la marque made in Algéria. Or, l’adhésion de la Chine à L’OMC et le démantèlement de l’accord sur les textiles et vêtements avait modifié la configuration du marché mondial de la confection et de la bonneterie permettant à la Chine de bénéficier de la clause de nation la plus favorisée auprès des pays adhérents à l’OMC. Au cours de la dernière décennie, le marché mondial des produits du textile et l’habillement avaient évolué sur plusieurs plans soit sur le plan technique et des matériaux utilisés, sur la façade des goûts des consommateurs ou alors sur l’emprise des marques sur le marché et de son corollaire, la contrefaçon. Les phénomènes de marques et de mode s’imposent à l’ensemble des marchés et l’isolement provoque une faiblesse comme celui du secteur textile algérien, constate-t-on. L’Algérie s’était fermée les portes de l’exportation de produits textiles avec un petit chiffre de 3,2 millions de dollars en 2002 par rapport à celles de la Tunisie et du Maroc qui étaient de 6,8 milliards de dollars pour la même année. L’Etat algérien veut soutenir les industries lourdes Certainement le gouvernement algérien a pris la décision de soutenir les industries lourdes dont le textile afin de pouvoir augmenter les parts de la production nationale à 25 %. Les entreprises du secteur avaient bénéficié de crédits bancaires estimés à 23,5 milliards de DA et le Conseil des participations de l’Etat (CPE) avait opté un plan d’assainissement du secteur en approuvant la transformation des sociétés publiques du textile en deux grandes entreprises, l’une qui regroupe sept sociétés, détenue par le ministère de la Défense avec un capital de 60% qui est une société publique des chaussures et d’habillement et l’autre à 40% qui est la Société de gestion des participations des industries de transformation de produits (tenues militaires) et ceux des autres corps de l’Etat . Dans cette vision, il faut souligner que le secteur regroupe 23 entreprises relevant du groupe des industries textiles comprenant 5 filières : les habillements et chaussures, la laine, le coton, la soie et les tissus industriels pour un chiffre d’affaires de 10 milliards de DA et une main-d’œuvre de 8 141 travailleurs. Une redynamisation du secteur en question qui est nécessaire devrait passer par un plan des relations avec des partenaires nouveaux pour fixer une production sous licence, sous-traitance et processing ou alors par la création des centres techniques du textile pouvant former la nouvelle génération. En effet, par manque d’un bon savoir- faire technique dans cette filière économique, le dernier rapport de l’Office national des statistiques (ONS) sur l’évolution de la production industrielle indique que durant les neufs premiers mois 2013, la production industrielle dans le secteur des textiles a enregistré une baisse de 1,1% alors qu’en 2012, la filière avait enregistré une baisse de 12,7% en termes de production contre 13% en 2011 et pendant les années 1990, le secteur avait connu une situation critique avec la fermeture d’une vingtaine d’entreprises, et une perte d’emplois évaluée à 150 000 dans le privé et 30 000 dans le secteur public. En 2011, un plan de sauvetage, doté de 135 milliards de dinars soit 2 milliards de dollars avait été lancé pour assainir totalement les dettes des entreprises du secteur. Dans le cadre de ce plan, le secteur du textile avait bénéficié d’un assainissement financier estimé à 62 milliards de dinars, permettant la couverture du déficit bancaire et des dettes d’investissement qui étaient de l’ordre de 62 milliards de DA, informe-t-on. A ce titre, il est important de signaler que l’Entreprise nationale des textiles de la wilaya de Tlemcen ex-Sonitex qui demeure importante dans le domaine, possède une capacité de production de 959 tonnes en filature, 2 241 tonnes en tissage et 2 518 tonnes pour le finissage. C’est une production variée dont le bleu du travail, gabardine, satin, parka et jean. le complexe a réalisé en 2011 un chiffre d’affaire de plus de 70 milliards de dinars et un contrat de 54 milliards de centimes a été signé avec l’armée, soit 50% de la production de 2012. Celui-ci importe annuellement, pour 40 milliards de centimes, 900 tonnes de coton et 350 tonnes de polyester et exporte 100 000 mètres linéaires de toile de jean vers l’Europe, apprend-on.

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article
21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 18:27
la hongrie

Des affrontements entre migrants et policiers

5 000 MIGRANTS SE TROUVAIENT BLOQUÉS LE 17 SEPTEMBRE 2015 À LA GARE DE TOVARNIK, VILLE CROATE PROCHE DE LA FRONTIÈRE SERBE, DANS L’ESPOIR DE PRENDRE UN TRAIN POUR ZAGREB, A INDIQUÉ JAN KAPIC UN PORTE-PAROLE DU HAUT-COMMISSARIAT POUR LES RÉFUGIÉS (HCR).

Seule une poignée de volontaires de la Croix-Rouge étaient sur place pour distribuer de la nourriture en priorité aux centaines d’enfants et de bébés. Des renforts sont venus après, a précisé M. Kapic, notamment des aides médicales et des toilettes. « Il est très difficile de dire si cela va devenir le prochain camp de transit. C’est au gouvernement croate de voir comment il va gérer la situation » a-t-il dit. Selon lui, les migrants arrivent à la gare directement après avoir franchi la frontière, sans passer au poste de police pour se faire enregistrer qui est de toute façon complètement dépassée par le nombre élevé des arrivants, a-t-il souligné. D’après certaines informations, la veille des dizaines de migrants bloqués en Serbie ont forcé la frontière avec la Hongrie après des heurts avec la police à cause de la fermeture de cette frontière par Budapest. Près de 1200 autres migrants sont entrés en Croatie dans la journée, depuis la Serbie, ouvrant une nouvelle route vers les pays d'Europe occidentale et les forces anti-émeutes hongroises ont été débordées par les migrants qui ont réussi à arracher le grillage censé les arrêter près du passage frontalier de Röszke ont utilisé des canons à eau et grenades lacrymogènes en reculant d'une cinquantaine de mètres face aux migrants qui lançaient des jets de pierres, selon l’AFP. Une fois le calme est revenu la police hongroise a assuré avoir la situation sous contrôle bilan : 14 policiers ont été blessés dans la soirée, lourds matériels et militaires hongrois en renfort ont été envoyés près de ce point de passage et des renforts policiers ont été déployés dans la zone. Selon Amnesty International (AI), lors de ces incidents violents, au moins neuf personnes, dont quatre enfants, ont été séparées de leurs familles par la police. la Hongrie s'est barricadée derrière des barbelés, poussant les migrants à chercher d'autres voies d'entrée dans l'UE, notamment par la Croatie. Soit indique-t-on 200 000 passages recensés depuis Janvier 2015 et le Premier ministre hongrois Viktor Orban a annoncé dans un entretien publié par le quotidien français le Figaro qu'il envisageait aussi de faire construite une barrière à la frontière avec la Croatie. Au même moment, en Turquie, des centaines de Syriens cherchaient une porte d'entrée vers la Grèce, pour rejoindre l'intarissable flux de migrants dont 500.000 sont déjà arrivés dans l'Union européenne cette année, après de longs et périlleux voyages sur les routes ou dans des embarcations de fortune. Le Premier ministre croate Zoran Milanovic a assuré que son pays était prêt à diriger les migrants vers les destinations où ils souhaitent se rendre, l'Allemagne et la Scandinavie. Depuis New York, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a jugé inacceptable et inadmissible le traitement des migrants par la police hongroise. En Turquie les réfugiés, essentiellement syriens, ont décidé de chercher une autre voie que traverser la mer très meurtrière pour rejoindre l'Europe. Certains ont entrepris, avec leurs enfants, une marche de 250 km d'Istanbul jusqu'à Erdine (nord-ouest), porte d'entrée terrestre vers la Grèce. L’Allemagne a renforcé ses contrôles à la frontière avec la France, dans le Bade-Wurtemberg (sud-ouest). A-t-on informé.

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ecrivain-okifaouzi
  • Le blog de ecrivain-okifaouzi
  • : l'art pour l'art peut étre beau ; mais l'art pour le progrés est plus beau encore v.hugo
  • Contact

Recherche

Pages

Liens