Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 22:56

Deux millions d'Algériens torturés durant la guerre de Libération

LE MINISTRE DES MOUDJAHIDINE MOHAMED-CHERIF ABBAS S’EST RENDU HIER DANS LA VILLE DE ANNABA POUR UNE VISITE DE DEUX JOURS À L’OCCASION DE LA COMMÉMORATION DE LA JOURNÉE NATIONALE DU CHAHID. 

La délégation ministérielle qui l’accompagnait était composée du wali Med El Ghazi, du P/APW et des autorités locales qui se sont déplacés dans l’après-)midi vers la commune de Oued El-Aneb pour baptiser le CEM de Kharaza au nom du chahid Sadrati-Rabeh, ensuite l’école de Draa El-Rich au nom de Chahid Abadi qui était né le 26 avril 1914 à Oued El-Aneb. Le chahid Abadi avait regagné les rangs des Moudjahidines en 1955. Deux ans plus tard, il fut arrêté par les soldats français qui lui ont fait subir les pires atrocités de la torture du colonialisme. La seconde étape que le ministre Cherif Abbas a effectuée dans cette wilaya a été celle du centre de torture de Oued El-Aneb qui recèle un grand pan historique de l’épode coloniale, l’endroit où la France avait exécuté beaucoup de Martyrs lors de la guerre de Libération nationale. A l’intérieur de ce triste endroit, nous avons constaté les chaînes de tortures et les fours qui servaient aux tortures des martyrs comme Bouzered Hocine,Fateha Zarkaoui et Benbaka Rabah qui avaient rendu l’âme dans ce lieu d’exécution . Deux millions d’Algériens avaient été torturés par l’armée française à l’époque, selon le témoignage de Bounouba Mohamed, moudhahid, âgé de 78 ans qui a eu le courage de nous relater quelques scènes de tortures que pratiquaient les soldats dans ce centre . Le 10 avril 1958, ce moudjahid avait été torturé durant un mois et cinq jours avec des chaînes, de l’électricité et de l’eau, révèle-t-il. Dix personnes ont été tuées ce jour-là, nous a déclaré Bounouba Mohamed. Lors de cette visite de travail, le ministre a pu rencontrer quelques rares Moudjahidines encore vivants partageant ainsi avec eux quelques mots de gratitude avant de se rendre à la bibliothèque communale de la dite commune pour la baptiser au nom de Abd Alaoui Mohamed qui était moudjahid dans la zone montagneuse de l’Edough . La deuxième étape qu’a effectuée le ministre concerne la visite du pôle universitaire d’El -Bouni à Annaba afin de donner le coup d’envoi de l’ouverture d’un salon sous le thème : les armements et ravitaillements durant la guerre de Libération de 1954 à 1962.

OKI FAOUZI

Partager cet article

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ecrivain-okifaouzi
  • Le blog de ecrivain-okifaouzi
  • : l'art pour l'art peut étre beau ; mais l'art pour le progrés est plus beau encore v.hugo
  • Contact

Recherche

Pages

Liens