Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 00:44

La CIA nomme Michael D’Andrea chef du centre d’opérations iraniennes

L'Agence centrale de renseignement (CIA) a nommé l'ancien chef de son département antiterroriste Michael D'Andrea à la tête du nouveau centre d'opérations iraniennes. Il sera en charge de la collecte de toutes les données concernant l'Iran et de l'analyse de ces informations, rapportent les deux grands journaux américains New York Times et Wall street journal en juin 2017.

L’ancien agent M. D’Andrea a été surnommé l’Ayatollah Mike lorsqu’il supervisait en tant qu’agent de la CIA la chasse à Oussama ben Laden éliminé par les commandos américains en 2011, et la campagne américaine de frappes par drones qui avaient fait des centaines de morts au Pakistan. Ainsi, après les attentats du 11 septembre, M. D'Andrea a été fortement impliqué dans le programme de détention et d'interrogatoire, qui a mené à la torture de plusieurs prisonniers et a été condamné par un rapport du Sénat des États-Unis de 2014 où il a été qualifié d'inhumain et d'inefficace, informe-t-on. L’homme en question a pris le poste de chef du Centre de la lutte contre le terrorisme de la CIA début 2006 et a passé les neuf années suivantes à chasser des individus suspectés de terrorisme à travers le monde. Sur le même plan, le fondateur du site lanceur d'alerte WikiLeaks, Julian Assange, a qualifié la CIA d'agence de renseignement la plus incompétente et la plus dangereuse au monde. «La CIA est l'agence de renseignement la plus dangereuse et la plus incompétente au monde. Elle a armé les terroristes, détruit les démocraties, instauré et soutenu les régimes dictatoriaux à travers le monde», a-t-il déclaré à l'antenne de RT. L’intervenant a commenté la déclaration de Heather Fritz Horniak, porte-parole de l'Agence centrale de renseignement américaine, qui avait indiqué dans un commentaire à la chaîne RT que la CIA considérait que l'implication des services spéciaux russes dans la cyberingérence dans la présidentielle américaine ne faisait aucun doute et était un fait connu. Or, depuis décembre 2016 à ce jour, les autorités américaines n'ont livré aucune preuve de l'implication de la Russie dans les cyber-attaques ayant pour but d'influencer les résultats de la présidentielle. Face à ces allégations, Vladimir Poutine a déclaré que les données piratées et rendues publiques ne servaient en rien les intérêts de la Russie et que l'hystérie autour de l'«ingérence russe» avait pour but de détourner l'attention des électeurs du contenu des documents piratés.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ecrivain-okifaouzi
  • Le blog de ecrivain-okifaouzi
  • : l'art pour l'art peut étre beau ; mais l'art pour le progrés est plus beau encore v.hugo
  • Contact

Recherche

Pages

Liens