Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 18:07

Une terre verte qui attire énormément d’Algériens

Des centaines de touristes algériens ont été attirés par le sol tunisien où cette clientèle estivale bien rentable pour la Tunisie surtout en période de vacances.

Selon certains agents des agences de voyages c’est près de 5 000 sorties par jour comptabilisées par les postes frontaliers algériens de Ayoun ou Oum Teboul, nous indique-t-on dont la plupart de ces ressortissants sont des immigrés d’origine algérienne qui ont choisi de dépenser des devises sur ce sol. Les services touristiques de ce pays estiment que les clients algériens constituent vraisemblablement presque le tiers des flux de touristes qui préfèrent ces plages. Le poste frontalier terrestre d’Oum Teboul a enregistré en moyenne 6 300 personnes qui ont transité durant les vacances de printemps selon des données fournies par les services de la PAF alors que celui d’El Ayoun un nombre dépassant les 1 500 touristes.
La plupart de ces gens sont venus des quatre coins du pays à bord des bus des agences de voyages qui notamment proposent des séjours dans des hôtels 4 et 5 étoiles à Neuble, Hammamet, Sousse et Tabarka. Plusieurs autres font le déplacement avec des clandestins qui font le trajet vers la Tunisie à partir des villes de Annaba, Constantine et Sétif. Pendant la période estivale 2016 le service régional de la police des frontières a enregistré un chiffre de 1,4 million de personnes qui sont passées par les frontières terrestres de l’est algérien, soit 136 000 Tunisiens sont entrés en Algérie durant le mois de ramadhan 2016 et 398 481 véhicules algériens et 125 851 voitures immatriculées à l’étranger ont transité par huit postes frontaliers qui sont lahdada, Ouled Mouméne, Bouchebka, Ras laayoune, Lamridj, Laayoune, Oum Teboul, Indique-t-on.

A cet effet il convient de savoir que la Tunisie compte 800 hôtels qui totalisent 232 000 lits. D’après l’Office national tunisien du tourisme, une croissance constatée de 3% par rapport à 2006 pour note-on les voyageurs algériens qui ont affiché un nombre de 981 000 touristes en 2007. Or ; l’artisanat dans ce pays constitue l’un des secteurs dynamiques de l’économie tunisienne, c’est aussi l’une des activités anciennes la mieux répartie à travers le pays. A titre d’exemple la céramique ; le cuir, le cuivre, le tapis tissage artisanal de pure laine, le bois comme la fabrication des instruments de musique traditionnelle fabriqués à Ain Drahem et Kélibia et la bijouterie. A ce thème il faut souligner que l’ONTT qui est un établissement à caractère industriel et commercial, principal outil exécutif de la politique ministérielle, cette structure a pour mission de mettre en œuvre la stratégie de l’Etat en matière de tourisme.
Elle dispose de 12 directions, 8 commissariats régionaux et 19 représentations implantées dans les principaux marchés émetteurs de touristes. Dans ce contexte il est à noter que les pouvoirs publics de ce pays ont projeté d’améliorer les conditions de voyages en facilitant l’accès aux postes des frontières. Parallèlement il faut relever que aussi qu’il faut reconnaitre le littoral d’El Kala de la wilaya d’El Taref situé juste à 90 km de la ville de Annaba offre pour sa part une côte purement vierge avec des plages au sable fin et aux eaux limpides, un paysage vraiment féerique unique en Algérie. El Kala ou la Calle cette ville qui offre à la fois une ambiance extrême et un calme absolu est malheureusement ignorée, ce joli coin du pays reste un paradis perdu où ce parc national s’étend du cap Rosa au cap Roux sur une distance de 40 km de même que les lacs Oubeire et Tonga qui sont des eaux douces classées notamment zones humides d’importance internationale par l’Unesco.
Cette wilaya compte 24 plages dont 13 sont interdites à la baignade. Par ailleurs il convient de citer que le secteur du tourisme en Algérie a fortement besoin de réaménager les plages en réalisant des accès aux sites balnéaires, nous dit-on. 

Le tourisme tunisien en perte de vitesse
En 55 ans d’indépendance, la Tunisie n’a jamais vécu des événements aussi dramatiques que ces derniers jours, elle a réussi à produire sa révolution populaire pour seulement libérer le système de la dictature ravageuse et recouvrer sa liberté d’expression et sa dignité. Oui cette grande révolution a libéré son tourisme d’une image négative et ce pays voisin qui notamment possède une nouvelle vision qui a surpris le monde détient toujours sa place touristique privilégiée pour surtout les Algériens et les Français. Dans cette optique il faut savoir que le tourisme a enregistré en janvier 2011 une perte de près de 350 000 entrées, 800 000 nuitées soit note-on 175 millions de recettes en devises.
Le secteur en question qui emploie près de 400 000 personnes soit indique-t-on 20% de la population active et 12% des recettes en devises. Dans la région de Tabarka qui est située à l’extrême ouest du littoral cette petite ville accueillante avec sa coquette marina et sa belle plage renferme une dense forêt qui reste un paradis pour la chasse au sanglier et surtout pour les golfeurs. Le golf de Tabarka est l’un des premiers sur le bassin méditerranéen créé entre mer et forêts en 1992 par un architecte américain du nom de Ronald Fream il s’étend sur 110 hectares pour une vingtaine de points de jeux situés dans un espace gazonné et en bordure de lac.
Son directeur Mander nous a expliqué que c’est des Français, Italiens, Allemands et Algériens qui viennent pour pratiquer ce sport de richards soit un abonnement annuel coûte 200 DT, l’équivalent de 600 euros. En effet aujourd’hui cette région d’ancienne tradition nomade est formée de villages dont le mode demeure traditionnel et où l’ancien héritage berbère est encore présent.

Aide budgétaire à la Tunisie
Des informations officielles font état d’un important appui budgétaire accordé par la Banque africaine de développement au profit de la Tunisie dans le but de soutenir le gouvernement provisoire tunisien pour restaurer la stabilité socioéconomique. Cette aide de soutien annoncée dans un média s’inscrit notamment dans le cadre d’aide de 1,4 milliard de dollars financée par la Banque mondiale soit 500 millions de dollars. L’Union européenne, 90 millions d’euros pour la création et le maintien des emplois en Tunisie c’est souligne-t-on l’un des objectif premier de ces opérations d’aides financières est de pouvoir offrir pour l’Etat tunisien des facilités à réduire le chômage des jeunes que ce soit des diplômés ou non ainsi que diminuer les inégalités entre la population côtière plus riche et les régions de l’intérieurs plus pauvres.

Partager cet article

Repost 0
Published by ecrivain-okifaouzi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ecrivain-okifaouzi
  • Le blog de ecrivain-okifaouzi
  • : l'art pour l'art peut étre beau ; mais l'art pour le progrés est plus beau encore v.hugo
  • Contact

Recherche

Pages

Liens